Gabriel Dumouchel, Ph.D.

En ce printemps 2016, j’ai eu l’opportunité de présenter quelques conférences et ateliers en peu de temps. Voici donc un récapitulatif de ces prestations :

Recherche, formation et publication en éducation: les bibliothèques universitaires en sont-elles à leurs derniers retranchements? (mars 2016)

J’ai participé à cette table ronde dans le cadre du 8e Colloque Éducatif présent, un événement organisé par l’Association des étudiantes et des étudiants aux cycles supérieurs en éducation (ACSE) et présenté à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Elle fut animée avec brio par Marie-Christine Trottier de Radio-Canada. Les autres conférenciers invités furent Guylaine Beaudry (bibliothécaire en chef de la Webster Library de l’Université Concordia), Jean-François Durnin (bibliothécaire et formateur à la bibliothèque des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal), Gilles Leclerc (conseiller en évaluation et en intégration technopédagogique de la Faculté de pharmacie de l’UdeM) et Bruno Poellhuber (professeur au département de pédagogie et d’andragogie de l’UdeM). Ensemble, nous avons discuté de la situation des bibliothèques universitaires, plus particulièrement sur son rôle et sa pertinence en contexte de coupes budgétaires et du virage technologique résolument amorcé qui profite aux multinationales de l’édition scientifique. J’ai notamment mis de l’avant la nécessité de revoir la formation aux compétences informationnelles offerte par les bibliothèques universitaires ou en collaboration avec les profs et les chargés de cours.

Promouvoir et diffuser la pédagogie appliquée aux sciences de la santé à l’heure du numérique: l’approche du CPASS (avril 2016)

Avec ma directrice Dre Stéphanie Raymond-Carrier et ma collègue Audrey Raynault du Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS), nous avons présenté cette affiche lors de la Conférence canadienne sur l’éducation médicale 2016 qui se tenait à Montréal. Cette affiche avait pour objectif de présenter la nouvelle stratégie numérique de promotion et de diffusion des contenus, événements et formations du CPASS. Nous avons aussi présenté des statistiques quant à la diffusion et la consultation du contenu partagé sur le web lors de la dernière année, ainsi que les résultats d’un sondage effectué auprès des membres et abonnés de nos médias sociaux. Notons par ailleurs que grâce au grand talent de notre infographiste Daniel Piché, nous avons obtenu le prix de la meilleure affiche pour le bloc de présentations sur « Use of Technology for Learning and Assessment » de l’événement.

Tableau blanc interactif et tablette tactile : quels types d’usages préconiser pour faciliter l’enseignement-apprentissage des mathématiques? (mai 2016)

Avec mes collègues Natacha Duroisin (Université de Mons) et Aurélien Fiévez (Université de Montréal), nous avons présenté cette conférence lors du 4e Sommet de l’iPad et du numérique en éducation qui se tenait à Montréal. Cette conférence fait suite à un article que nous avions publié dans la revue Vivre le français à l’automne 2015 au sujet des types d’usages du TBI et de la tablette tactile. Nous avons donc discuté ici plus particulièrement de l’intérêt d’utiliser ces deux outils en enseignement-apprentissage de la géométrie, que ce soit de manière exclusive, complémentaire ou combinée.

Réalités et enjeux pédagogiques des usages de la tablette tactile et du tableau blanc interactif pour promouvoir les apprentissages en français (mai 2016)

Pour faire d’une pierre deux coups, moi et mes collègues Natacha et Aurélien avons récidivé avec la question des usages du TBI et de la tablette tactile alors que le 84e Congrès de l’Acfas se tenait elle aussi à Montréal peu de jours après le Sommet de l’iPad et du numérique en éducation. Nous avons plutôt discuté de leurs usages en enseignement-apprentissage du français. Nous avons certes souligné les nombreux défis rencontrés par ces technologies tactiles et le manque d’études empiriques démontrant leur impact positif. Nous avons aussi noté qu’une innovation technologique n’a pas à être automatiquement implantée dans les écoles, que le besoin doit précéder la solution et non le contraire. Parallèlement, nous avons signalé que la recherche peut éclairer les usages, mais qu’elle ne les dictera pas. Cependant, nous avons conclu en rappelant que ces outils sont déjà dans les classes et qu’il faut donc réfléchir aux façons dont les enseignants peuvent profiter concrètement des outils dans leurs pratiques.

Twitter et Storify pour offrir des capsules terminologiques aux étudiants en médecine (mai 2016)

Dr Serge Quérin (Faculté de médecine), Rhoda Weiss-Lambrou du CPASS et moi avons présenté une conférence sur l’usage de Twitter et de Storify pour enseigner la terminologie médicale lors du 7e Forum international francophone de pédagogie des sciences de la santé qui se tenait à la ville de Québec. Plus précisément, Dr Quérin produit des capsules terminologiques sur son compte Twitter @terminomed qu’il accompagne de mots-clics selon les cohortes à qui il enseigne (ex: #md1UM). J’ai notamment collaboré avec le Dr Quérin pour qu’il puisse compiler ses capsules sur Storify et ainsi faciliter leur mise en commun et présenté au public comment cela fonctionnait.

La classe inversée : une approche novatrice pour former les cliniciens enseignants (mai 2016)

Avec mes collègues Audrey Raynault et Dre Véronique Castonguay ainsi que ma directrice Stéphanie Raymond-Carrier du CPASS, nous avons présenté une conférence sur la classe inversée à des fins de formation des cliniciens enseignants lors du 7e Forum international francophone de pédagogie des sciences de la santé. Nous avons d’abord expliqué que nous avions choisi d’utiliser cette approche novatrice afin de diminuer la charge de contenu théorique et rendre les apprenants plus actifs dans le cadre d’une introduction à la pédagogie en santé. Nous avons ensuite explicité le déroulement de cette expérimentation et présenté les résultats d’un sondage effectué auprès des participants. Nous avons enfin terminé notre conférence en discutant des points forts et des limites de cette expérimentation. Je suis par ailleurs très heureux de souligner que nous avons eu droit à un public fort enthousiaste à Québec, preuve que cette approche suscite un grand intérêt en pédagogie des sciences de la santé (et avec raison!). 🙂

Compétences informationnelles pour les enseignants du secondaire (mai 2016)

Enfin, moi et ma collègue Audrey Raynault avons présenté un atelier sur les compétences informationnelles pour des enseignants du secondaire au Collège Saint-Sacrement de Terrebonne. Nous avons non seulement présenté les compétences de recherche, d’évaluation et d’utilisation de l’information sur ChallengeU, mais surtout discuté avec des enseignants très allumés et intéressés à mieux comprendre comment enseigner les compétences informationnelles à leurs élèves. Un atelier très enrichissant qui me motive encore plus à réfléchir à des solutions concrètes pour aider les enseignants dans leurs démarches! 🙂

(Visited 79 time, 1 visit today)
Réflexion sur les usages exclusifs, complémentaires et combinés des technologies en contexte éducatif
APP 2.0 : une nouvelle formation en ligne pour les tuteurs de la Faculté de médecine de l'UdeM