Gabriel Dumouchel, Ph.D.

Le cinéma… La radio… La télévision… Les micro-ordinateurs… Les ordinateurs portables… Les téléphones portables… Les tableaux numériques interactifs… Les tablettes tactiles… Les MOOC… Les robots… Etc. Chaque nouvelle technologie amène son lot de prophètes de la révolution de l’éducation, et ce, depuis fort longtemps. Je convie donc tous et toutes à visionner cette vidéo qui présente une synthèse critique de cette révolution continuellement annoncée à chaque fois qu’une nouvelle technologie entre ou tente d’entrer dans le monde de la formation.

Je reprends d’ailleurs cet appel récemment lancé par nul autre que le professeur Larry Cuban, cet éminent spécialiste américain de la critique du « techno-euphorisme » en éducation (voir entre autres son excellent ouvrage Oversold and Underused: Computers in the Classroom publié originalement en 2001). Dans son blogue très productif que je vous convie aussi à suivre, il affirme : « As a historian of school reform, I have written more than I want to remember about those rose-colored, feverish, high-tech dreams that appear time and again promising to transform classroom practice and how students learn. This video is seven minutes long and it vividly captures the hollowness of each generation’s claim that “This Will Revolutionize Education.” But far more important the video zeroes in on the centrality of the teacher to student learning beyond conveying information which new technologies are superb in doing. »

Bref, prenez 7 minutes de votre vie pour parfaire votre pensée critique au sujet de la « révolution » techno-cyclique de l’éducation en visionnant cette vidéo. Notez que pour traduire les propos énoncés en anglais, vous n’avez qu’à activer la fonction « Sous-titres » en bas à droite de la vidéo sur YouTube en appuyant sur le bouton « CC ».

(Visited 223 time, 1 visit today)
L’écriture collaborative à l’aide des cartes scripturales : proposition d’une approche innovante
Les cours en ligne ouverts et massifs (CLOM / MOOC) : une tendance à suivre ou à fuir?